En mode: énergie renouvelable

Publié par dans Clinique, Dre Myriam Bourgault chiropraticienne

canstockphoto22284411La saison hivernale est difficile pour bien des patients. Il fait froid, les journées sont courtes, les virus se propagent à toute vitesse et la fatigue les rattrape. Rapidement, leur batterie est à plat et ils sont à cours d’énergie.

Voici ce qui m’aide personnellement à maintenir mon niveau d’énergie élevé et ainsi, traverser l’hiver avec facilité, mais surtout avec plaisir.

  1. Les anglophones parlent du « S.T.O.P » (également entendu dans l’excellent film Une vie fantastique – v.f. de Captain fantastic). Sit down, Think, Observe, Plan. En 2017, avec notre rythme de vie en accéléré, il faut régulièrement s’asseoir, réfléchir, observer et planifier. Cela permet de mieux s’adapter aux différentes situations et de prendre de meilleures décisions.
  2. Entretenez les relations/amitiés/amours que vous estimez le plus. Dites-leur que vous les appréciez, que vous êtes reconnaissant qu’ils fassent partie de votre vie, que vous pensez à eux. Restez réaliste par contre, vous n’êtes pas Mère Teresa et vous n’arriverez pas à souper avec vos 500 amis Facebook cette semaine.
  3. canstockphoto8139956Pour accumuler de l’énergie, il faut en dépenser ! Lorsque l’envie d’une sieste me prend sur mon heure de diner, je combats la fatigue en bougeant. Que ce soit une séance de yoga à la maison, une marche rapide dans le boisé ou des sprints contre mon chien à l’extérieur, le sport me permet de retourner au travail énergisée.
  4. Assis, on s’endort! Quelle aberration que tant de gens doivent travailler assis et que les enfants passent leurs journées dans cette position à l’école. C’est la formule gagnante n’accomplir rien de bon de votre journée. Voici pourquoi : votre système nerveux parasympathique, celui qui induit un ralentissement de l’organisme, provient en grande partie des nerfs sacrés. Autrement dit, lorsque vous êtes assis, votre sacrum (un os du bassin) est écrasé contre une chaise, comprimant ainsi les nerfs qui ont pour fonction de vous mettre au repos. Vous êtes directement assis sur la machine à dodo! Limitez-vous à 30 minutes consécutives en position assise. Levez-vous régulièrement pour marcher, faire 3 « jumping-jacks », faire la planche au sol, tenir la chaise au mur, puis reprenez le travail.
  5. Ma chiropraticienne ajuste ma colonne régulièrement. Pour que mon organisme soit efficace, il faut que mon système-maître soit au top. Mon système-maître, celui qui contrôle chaque partie et fonction de mon corps, c’est mon système nerveux. Et la spécialiste pour le libérer de tout « blocage », c’est ma chiropraticienne. Une fois par semaine, elle pratique l’ajustement nécessaire qui me permet d’être au meilleur de ma forme et à mon tour, d’offrir de bons ajustements à mes patients. Et nombreux sont les patients qui comme moi, voient les bénéfices d’un suivi chiropratique à chaque semaine, une fois par mois ou quelques fois par année.

N’attendez pas d’être au bout du rouleau, agissez maintenant et avec constance, tout au long de l’année ! Vous êtes merveilleux, vous le valez bien.

Dre Myriam Bourgault, Chiropraticienne