La rentrée: une routine organisée

Publié par dans Clinique, Dre Myriam Bourgault chiropraticienne

Qu’elle soit plaisante ou source de stress, plusieurs familles sont confrontées à la réalité de la rentrée et à ce qu’elle implique. Les cours reprennent, les activités parascolaires recommencent et l’horaire familial est de nouveau réglé au quart de tour.

On profite de ce nouveau départ pour emmener les enfants chez le dentiste, chez l’optométriste, chez l’orthophoniste. On connaît l’importance de déceler un problème le plus tôt possible et encore mieux, d’en prévenir l’apparition. Après tout, nous savons que nos jeunes passent de longues heures assis, concentrés (ou moins ;)) sur l’enseignant. (suite…)

PLAN DE COURS : CHIRO-101

Publié par dans Clinique, Dre Myriam Bourgault chiropraticienne

graduation

 

 

Le 18 septembre dernier, la chiropratique a célébré ses 122 ans, au cours desquels les générations de chiropraticiens se sont succédées et ont permis à la profession d’évoluer. On a souvent vu des patients, ravis des résultats qu’ils obtenaient et inspirés par leur chiropraticien(ne), décider d’entreprendre leurs études en chiropratique pour à leur tour, créer un impact positif sur la santé de leur communauté !

(suite…)

0

Pour un début d’année réussi!

Publié par dans Dre Isabelle Juneau chiropraticienne

images0JX6VZ9NTous les parents le savent, la rentrée scolaire est une période de fébrilité sans égal!  Avec le retour en classe, les effets scolaires à acheter, les rencontres avec les professeurs et le début des différentes activités, il est facile de mettre de côté certains détails comme l’ajustement du sac d’école de notre enfant.  Pourtant, il est extrêmement important que cela soit fait car votre enfant portera ce sac plusieurs fois par jour pendant les dix prochains mois!

  (suite…)

0

Nos enfants et les écoles…

Publié par dans Dre Anny Voyer chiropraticienne

images-2-150x150[1]Un autre sujet qui me concerne particulièrement sur notre logique de société.

Beaucoup des écoles du Québec sont vieilles et ne sont plus appropriées aux besoins de nos enfants.  Le parc immobilier des écoles à Laval et à Montréal est désuet et demande un urgent besoin d’investissement. Je pense entre autre à mon fils qui devait manger dans sa classe au primaire… Il n’y avait pas de cafétéria dans son école. Il devait donc passer toute une journée dans le même local, et sans les facilités dont on a besoin lors d’un repas.

(suite…)

1